Mordor

Plus qu’à un jardin, ce terrain d’une superficie limitée fait penser à un laboratoire naturel au fond d’un trou entouré de hauts murs. L’ensoleillement y est peu généreux. De par sa situation, le terrain se prête à la pratique des boutures. Il permet également d’abriter de nouvelles plantes qui ont besoin de protection et de recevoir en été les plantes d’intérieur qui doivent être préservées des brûlures du soleil. La luminosité y est faible, tout comme le risque de gel. Aussi, cet endroit convient-il davantage aux plantes qui se plaisent à l’ombre.

Voilà l’évolution du jardin en photos :

Avant
Après le labour
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close